Route

 

Gravel

VTT

FatBike

BMX

Piste

Le choix des rayons

Souvent, dans le cadre d'un montage sur-mesure, le choix du rayon entre en ligne de compte pour le choix de sa paire de roues. C'est un élément capital dans le comportement de la roue ainsi que la façon dont ils ont été montés.

En effet, le rôle des rayons est de transmettre l'énergie, soit à l'accélération, soit au freinage, à la jante auxquels ils sont liés. Pendant la rotation de la roue, deux groupes de rayons travaillent de concert : les rayons pousseurs et les rayons tireurs. Lorsque vous regardez une roue de profil, il est très aisé de comprendre le rôle de chaque groupe de rayons.
La tension des rayons a de l'influence sur la rigidité de la roue.

En accélérant avec une roue mal tendue, une partie des rayons va se tendre à l'extrême tandis qu'une autre partie va se détendre tout à fait. Ce phénomène entraîne une fatigue accrue de la roue et peut amener à la casse pure et simple d'une partie de ses composants. C'est pourquoi, il est capital d'obtenir des tensions élevées ET homogènes afin de ne pas avoir de points de fatigue du rayonnage.

Dès lors, quels est l'offre en matière de rayons ?

Il existe deux grandes familles de rayons : les plats et les ronds.

Les rayons plats sont plus aérodynamiques, plus légers, souvent plus solides et donne un caractère très nerveux à la roue. Pourquoi ? Tout simplement grâce à leur forme qui empêche leur déformation frontale, et donc, ils transmettent mieux l'énergie à la jante car ils ne se déforment pas à l'accélération.
Reste leur prix élevé qui les réservent à des montages haut de gamme.

Les rayons ronds sont plus lourds mais présente le désavantage qu'il est très difficile de les monter en tension car ils n'offrent pas de prise au monteur pour empêcher qu'ils ne vrillent au montage.
Dès lors, il est courant d'obtenir des roues moins tendues et donc, moins réactives que leurs homologues montées en rayons plats.
On peut distinguer deux grandes familles de rayons ronds : ceux à diamètre constant, réservé aux montages bas de gamme car très lourd mais peu onéreux, et ceux à diamètre restreint, plus légers, mais certains, comme les DT révolution ne sont pas recommandés pour des montages de roues vtt à disque car bien trop mou. Ils trouveront plutôt leur place sur des montages routes légers avec un pilote léger lui aussi…

Sans tenir compte de la forme des rayons, on peut rencontrer deux types de rayons : les rayons droits et les rayons coudés.

Il s'agit tout simplement de la façon à laquelle ils sont fixés au moyeu.


L'avantage des rayons droits est qu'il autorise un meilleur tirage du rayon sans risque de cisaillement au niveau du coude.
Le gros désavantage des rayons droits est qu'ils nécessitent un usinage très précis de la flasque du moyeu, ce qui rend ce type de moyeu plus coûteux.
Il est aussi à remarquer que ce type d'usinage prend de la place sur le moyeu, ce qui implique un nombre de rayons moindres que sur une roue à moyeux classiques. Et qui dit nombre de rayons moindre, dit rigidité de la roue moindre, sans compter sur la géométrie « bridée » par l’emplacement des rayons.
Les constructeurs privilégient les rayons coudés, souvent pour des raisons de coûts de conception mais aussi de disponibilité et de facilité de changement.

  • 8 - rayons coudés
  • 8 - rayons droits

Simple Image Gallery Extended

Congés annuels

Hocuswheels sera fermé du 14 juin 2017 au 8 juillet 2017 inclus.

N'hésitez pas à m'envoyer vos demande par mail, j'y répondrais dans les plus brefs délais.

Merci de votre fidélité

A bientôt

Patrick